dimanche 21 avril 2024
à
17h00

Diego Innocenzi & Musikaïros – Ensemble vocal de solistes

Diego Innocenzi, orgues
Musikaïros
Mi-Young Kim, direction
Mayako Ito, Daria Mykolenko, Clarissa Reali, Célia Cornu Kinzer, Sopranos
Varduhi Khachatryan, Céline Villalba, Valérie Pellegrini, Zoé Vauconsant Massicotte, Altos
Jaime Caicompai, Marin Yonchev, Georgi Stredkov, David Webb, Ténors
Sebastià Peris, Thibault Gerentet, Seongho Han, Markus Hollop, Basses

William Walton Jubilate Deo, Crown Imperial (Coronation March, 1937)
Charles Gounod Jérusalem ! (Extrait de Gallia), Marche funèbre d’une marionnette
Benjamin Britten Te Deum in C, Rejoice in the Lamb op. 30
Edward Elgar Ave Verum op. 2 n°1, Pomp and Circumstance op. 39 n°1

Musiques anglaises pour chœur et orgue
Titulaire de l’orgue du Victoria Hall, Diego Innocenzi se donne pour mission de transmettre sa passion à de nouvelles générations de musiciens, et de faire découvrir toutes les facettes de l’orgue au public genevois. Un orgue, ce sont des dizaines de tuyaux de tailles différentes que l’on fait habituellement sonner avec un clavier et un pédalier ; il existe cependant d’autres manières de le faire chanter, et c’est ce que ce concert participatif compte explorer. L'ensemble vocal de solistes Musikaïros, dirigé par Mi-Young Kim, associe les voix aux tuyaux pour un programme mettant à l'honneur la musique anglaise.

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Ville de Genève - Service culturel
lundi 22 avril 2024
à
19h30

Concert Gala | Geneva Junior Music Competition
solistes internationaux piano, violoncelle, violon
Camerata du Grand Genève

Dans le cadre prestigieux du Concours international Geneva Junior Music Competition, découvrez le talent exceptionnel des lauréats lors d’une soirée inoubliable.
Ces étoiles montantes du monde musical interpréteront un programme empli de virtuosité, d’émotions et de poésie.
Pour cette édition, les participants ont été examinés par un jury de classe mondiale, des interprètes de renom et des professeurs de musique réputés au profil international: Jan Dobrzelewski, Louis Schwizgebel, Susan Rybicki-Varga et Pavel Vernikov.
À la fin du concert, les membres du jury nous feront l’honneur de leur présence pour la remise des prix des artistes invités.

Henryk Wieniawski
Polonaise brillante, op. 4 n° 1
Seunghyun Kang, violon
Franz Liszt
Étude transcendante 10 in F minor, Allegro agitato molto
Ekaterina Bonyushkina, piano
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Valse-Scherzo in C major, op. 34
Juan José Peña Aguirre, violon
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Pezzo capriccioso, op. 62
Lyana Ulikhanyan, violoncelle
Anton Dvořák
Silent Woods, op. 68 n° 5, B. 173
Lyam Chenaux, violoncelle
Joseph Haydn
Cello Concerto No.1, Hob.VIIb:1 Moderato
Theodore Eperon, violoncelle
Johann Sebastian Bach
Piano Concerto No. 5 in F Minor, BWV 1056, Largo
Emilia Saxer, piano
Frédéric Chopin
Grande polonaise brillante in E-flat major, op. 22
Ivan Chepkin, piano
Henryk Wieniawski
Capriccio-Valse, op. 7
Sura Hasanli, violon
Joseph Haydn
Concerto No. 11 D Major, Rondo all’Ungarese
Naïma Pfiffer, piano
Maurice Ravel
Tzigane
Simone Spadino Pippa, violon
Joseph Haydn
Cello Concerto No.2, Hob.VIIb:2 Rondo
Jizheng Fang, violoncelle

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Neo Académie SARL
jeudi 25 avril 2024
à
19h30
vendredi 26 avril 2024
à
19h30

Orchestre de la Suisse Romande, grand répertoire russe

Tugan Sokhiev direction
Haochen Zhang piano

Anatoli Liadov
Le Lac enchanté, op. 62
Sergueï Prokofiev
Concerto pour piano et orchestre n° 3 en ut majeur, op. 26
Dmitri Chostakovitch
Symphonie n° 9 en mi bémol majeur, op. 70

Ce beau programme russe s’ouvrira avec Le Lac enchanté de Liadov, une pièce magique d’un compositeur aussi doué que paresseux auquel on doit indirectement l’existence de L’Oiseau de feu de Stravinsky puisque c’est à lui que Diaghilev avait commandé ce ballet qu’il n’a pas achevé à temps. Il y a cent ans, en 1923, Prokofiev venait jouer son Concerto pour piano n° 3, à peine terminé, au Victoria Hall, avec l’OSR dirigé par son chef. Il est devenu depuis un grand classique du répertoire pianistique grâce à ses thèmes généreux, ses rythmes endiablés et sa difficulté jubilatoire. Quant à la Neuvième Symphonie de Chostakovitch, elle avait rendu Staline vert de rage. Commandée en 1945 au compositeur pour fêter en apothéose la fin de la guerre avec une œuvre aux proportions gigantesques, c’est un pétard mouillé que Chostakovitch écrivit dans le plus pur style de la raillerie et de la dérision qu’il affectionnait. Extrêmement brève, insouciante et légère, elle est truffée de citations aisément reconnaissables formant un véritable pied de nez à la bêtise guerrière.

samedi 27 avril 2024
à
20h00

L’Atelier Choral
Chœur Laudate
Orchestre Tell Quel

L’Atelier Choral & Chœur Laudate
Raphaël Leite Osório direction
Céline Latour Monnier direction
Barbara Nagel soprano
Laura Andres soprano
Bertrand Bochud ténor
Samuel Moreno basse
Orchestre Tell Quel
Wolfgang Amadeus Mozart
Messe en ut mineur

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • L'Atelier Choral Choeur Laudate
dimanche 28 avril 2024
à
17h00

Gli Angeli Genève

Stephan MacLeod basse et direction
Aleksandra Lewandowska soprano
Deborah Cachet soprano
Terry Wey alto
Guy Cutting ténor

Johann Sebastian Bach
Messe en si mineur

C’est la plus célèbre des messes de l’histoire de la musique que Gli Angeli Genève vous propose de venir entendre ou réentendre. Le testament de Bach, le témoignage final de son art inégalé. Cette Messe en si, Everest de la musique, n’a pas encore livré tous les secrets de sa genèse ni de sa destination. Protestante? Catholique? Pensée et compilée pour être interprétée d’un seul tenant ou non? Destinée à Vienne? à Dresde? Autant de mystères autour desquels la musicologie s’interroge aujourd’hui encore, s’agissant d’une œuvre unique dans ses dimensions, dans sa richesse et dans son ambition. Trente-cinq années de la vie de Johann Sebastian Bach séparent les différentes parties de cette composition et bientôt 275 ans nous séparent de leur compilation, mais la fascination et la puissance que diffuse cette partition restent uniques et inégalables.
La Messe en si est depuis 2015 au cœur de notre répertoire et elle le restera à jamais. Elle génère autant de plaisirs et de satisfactions à être donnée par les musiciens qu’à être reçue par le public, digne en cela des innombrables obstacles et difficultés qui la parsèment. Elle exige des chanteurs et instrumentistes une perfection sans égale. Opus magnum!

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger) ; Migros Change Rive, Migros Change MParc La Praille, Stand Info Balexert
  • Gli Angeli Genève
mercredi 1 mai 2024
à
19h30
vendredi 3 mai 2024
à
19h30

Orchestre de la Suisse Romande, «Requiem» de Verdi

Myung-Whun Chung direction
Zarina Abaeva soprano
Ekaterina Semenchuk mezzo-soprano
René Barbera ténor
Dmitry Belosselskiy basse

Giuseppe Verdi
Messa da Requiem

Marié par l’abbé, et futur cardinal, Charles Mermillod dans la modeste église de Collonges-sous-Salève en 1859 aux portes de Genève, Giuseppe Verdi n’en était pas moins incrédule au grand regret de son épouse, la cantatrice Giuseppina Strepponi. La religion est bien sûr présente dans plusieurs de ses opéras, mais c’est la mort de Rossini qui allait déclencher le processus créateur de son Requiem créé en double hommage au compositeur défunt et au poète Alessandro Manzoni, l’immortel auteur de I Promessi Sposi (Les Fiancés). On a beaucoup glosé sur l’aspect théâtral et spectaculaire de l’œuvre évoquant le drame de l’homme en face de la mort. Libéré d’un quelconque livret à respecter, Verdi se lâche dans cette œuvre splendide où son imagination musicale s’enflamme. Sa parfaite connaissance de la voix humaine est mise au service d’une expression intense et sincère dans toute sa pureté. Les ensembles et l’écriture pour le chœur sont particulièrement soignés. À la fois grandiose et intime, le Requiem de Verdi est avant tout pétri d’humanité.

dimanche 5 mai 2024
à
17h00

Concert du Chœur de l’Université
Orchestre de la HEM

Pierre-Antoine Marçais direction
Clémence Tilquin soprano
Mi-Young Kim alto
Yan Bua ténor
Pierre Héritier basse
Borbála Szuromi soprano

Wolfgang Amadeus Mozart
Requiem
Philip Glass
Itaipu
Patrick Hawes
Quanta Qualia

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Université de Genève
mardi 7 mai 2024
à
20h00

L’Orchestre Concertus de Genève
L’Ensemble Vocal Orphée de Genève
Le Chœur Arte Musica de Thônex

Matthieu Schweyer direction
Edith Ioja cheffe de chœur
Philippe Talec violon
Karine Mkrtchyan soprano
Mi-Youg Kim mezzo-soprano
Danilo Formaggia ténor
Seong Ho Han basse

Wolfgang Amadeus Mozart
Requiem KV 626
Concerto pour violon KV 216

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • CONCERTUS SAISONNUS
lundi 13 mai 2024
à
18h30

Cérémonie de remise du Prix 2024 de la Fondation pour Genève

Depuis 1978, le Prix de la Fondation pour Genève honore des Genevois-es d’origine ou d’adoption ainsi que des institutions qui participent au rayonnement de Genève en Suisse et dans le monde dans les domaines scientifique, politique, économique, culturel ou humanitaire.
Madame Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN, est la lauréate du Prix 2024 de la Fondation pour Genève. Le prix lui sera remis le lundi 13 mai 2024 à 18h30 au Victoria Hall au cours d’une cérémonie en présence des autorités genevoises.

Événement grand public gratuit sur inscription auprès de la billetterie de la Ville de Genève.

  • Dès le 20.03.24 : Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Fondation pour Genève
jeudi 16 mai 2024
à
19h30

Orchestre de la Suisse Romande, «La Symphonie du Fatum»

Krzysztof Urbański direction
Bertrand Chamayou piano

Erik Satie
Gymnopédies n° 1 et n° 3, pour orchestre (orchestration Claude Debussy)
Michael Jarrell, compositeur en résidence
Reflections, concerto pour piano et grand orchestre (commande: Orchestre Philharmonique de Radio France et Orchestre de la Suisse Romande)
Piotr Ilyitch Tchaïkovski
Symphonie n° 4 en fa mineur, op. 36

Composé durant une période assez difficile, Reflections, de notre compositeur en résidence Michael Jarrell, est tout imprégné de l’amitié que ce dernier éprouvait envers le musicien et compositeur Éric Daubresse à la mémoire duquel ce concerto pour piano est dédié. Commande de l’OSR et du Philharmonique de Radio France, il sera défendu par le pianiste Bertrand Chamayou dont l’intelligence musicale et la haute technicité ont également guidé l’inspiration du compositeur genevois. Une grande pureté règne sur cette œuvre profondément expressive comme illuminée de l’intérieur. La Symphonie n° 4 de Tchaïkovski évoque elle aussi la fatalité du destin. Souvent nommée la «Symphonie du Fatum», elle exprime les contrariétés de la vie humaine sur un ton dramatique résolument autobiographique. Le concert s’ouvrira avec deux Gymnopédies d’Erik Satie finement orchestrées par Claude Debussy. Au-delà de leur titre savant, ces deux pièces célébrissimes à l’harmonie ambiguë sont gorgées de mystère et de sensualité langoureuse.

vendredi 17 mai 2024
à
20h00

OHGe (Orchestre d’harmonie de l’État de Genève)

Jean-Christophe Monnier direction

Charles Gounod
Ouverture de l’opéra Roméo et Juliette
Sergueï Prokofiev
Extraits du ballet Roméo et Juliette
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Ouverture fantaisie de Roméo et Juliette
Léonard Bernstein
Danses symphoniques tirées de West Side Story

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • OHGe
samedi 18 mai 2024
à
20h00

Les Cadets de Genève

Direction: Pierre Lanfrey, Raphaël Hugon, Stilver Segando, Alexandre Pronteau et Christophe Zimmermann

mardi 21 mai 2024
à
20h00

Orchestre Nexus
Guillaume Berney, direction
Béatrice Berrut, piano

Guillaume Berney direction
Béatrice Berrut piano
Béatrice Berrut
Clepsydres, création, commande de l’Orchestre Nexus
Ludwig van Beethoven
Concerto n° 4 pour piano en sol majeur, op. 58
Robert Schumann
Ouverture, Scherzo et Finale, op. 52
Johannes Brahms
Variations sur un thème de Haydn, op. 56
Il nous paraît aujourd’hui inimaginable de devoir nous battre pour un bien aussi fondamental que l’eau. Pourtant, l’évolution géopolitique et climatique trace un avenir peu engageant. À certains égards, il en va de même pour la musique dite classique. Bien commun immatériel à partager, elle se raréfie et devient la propriété de certains apôtres qui dictent au gré de leur puissance médiatique les modes et les usages.
Ayant envie de croire à un avenir plus radieux, qu’il soit question de climat ou de musique, la Fondation Nexus invite le public à une soirée pleine d’optimisme où la jeune génération de musiciens suisses romands donnera à entendre tout son talent et sa vitalité.
La pianiste valaisanne, marraine de l’orchestre cette saison, les rejoindra pour interpréter le Concerto n° 4 de Beethoven ainsi que la première de l’une de ses œuvres composée sur mesure pour l’orchestre et avec pour thème l’eau et son devenir. Elle proposera en amont du concert une petite présentation au public qui souhaite découvrir sa démarche artistique.

À côté, deux œuvres moins connues de compositeurs fameux, à savoir Schumann et Brahms. Réputés pour leur impact incommensurable sur la musique romantique, ils représentent la quintessence de la musique germanique de leur époque et certaines œuvres de légendes attirent toujours autant les foules. Hasards de l’histoire, circonstances particulières, d’autres ouvrages ne jouissent pas d’autant d’exposition que les grandes symphonies par exemple, mais n’ont en rien à pâlir de la comparaison. Ainsi, Ouverture, Scherzo et Finale de Schumann est un voyage fougueux et intense qui respire le bois vert. Une musique percutante et directe, sans fioriture. D’un autre côté, les incroyables Variations Haydn de Brahms concentrent en une vingtaine de minutes divers états d’âme, soutenus par des moyens compositionnels d’une richesse inouïe.
De la musique à découvrir, sans mauvaise surprise!
BILLETTERIE EN LIGNE À PARTIR DU LUNDI 25 MARS 2024 SUR https://monbillet.ch/events/nexus-2024-beatrice-berrut !

  • Dès le 22 mars 2024 sur monbillet.ch
  • Orchestre Nexus
jeudi 23 mai 2024
à
20h00

Lucas & Gábor – L’Orchestre de Chambre de Genève

Gábor Takács-Nagy direction
Lucas Debargue piano

Maurice Ravel
Ma mère l’Oye – Concerto pour piano en sol majeur
Johannes Brahms
Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 73

Révélé lors du 15e Concours international Tchaïkovski à Moscou en juin 2015, il est devenu depuis l’un des pianistes les plus recherchés à travers le monde. Il a été distingué par le Prix de l’Association de la critique musicale de Moscou pour son talent singulier, sa liberté d’expression et la qualité de ses interprétations. Lucas Debargue puise son inspiration dans diverses formes artistiques telles que la littérature, la peinture, le cinéma et le jazz. Également compositeur, il est l’auteur d’une vingtaine de pièces pour piano seul et pour ensembles de musique de chambre, dont certaines ont été créées au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg et au Théâtre des Champs-Élysées à Paris.

---
🇬🇧
Revealed at the 15th International Tchaikovsky Competition in Moscow in June 2015, he has since become one of the most sought-after pianists worldwide. He was awarded the Moscow Music Critics Association Prize for his singular talent, freedom of expression and the quality of his interpretations. Lucas Debargue draws his inspiration from a variety of artistic forms, including literature, painting, cinema and jazz. As a composer, he has written some twenty pieces for solo piano and chamber music ensembles, some of which have been premiered at the Mariinsky Theatre in St Petersburg and the Théâtre des Champs-Elysées in Paris.

vendredi 24 mai 2024
à
19h30

Orchestre Symphonique de l’AMAA

Ana María Patiño-Osorio direction
Elizaveta Ivanova, flûtiste et 1er prix du Concours de Genève 2023, soliste

Edward Elgar
«Nimrod» (extrait des Variations Enigma, op. 36)
Cécile Chaminade
Concertino pour flûte et orchestre
Carl Reinecke
Ballade pour flûte et orchestre, op. 288
Johannes Brahms
Symphonie n° 1 en do mineur, op. 68

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE L'AMAA
dimanche 26 mai 2024
à
17h00

Orchestre Concertus Genève
Ensemble Vocal Orphée
«La Flûte enchantée», opéra de Mozart

Matthieu Schweyer direction
Alexandre Diakoff narrateur
Danilo Formaggia Tamino
Marc Mazuir Papageno
Karine Mkrtchyan Pamina
Brigitte Tornay Reine de la nuit
Jérémie Brocard Sarastro
Louis Zaitoun Monostatos
Hannah Blaser Papagena
Larrissa Rosanoff 1re dame
Armine Mkrtchyan 2e dame
Céline Kot 3e dame
Trois garçons:
Djulia Dos Santos – Enora Chelers – Anaëlle Gregorutti
Trois prêtres:
Xan White – Lucio Fersurella – Alexandre Diakoff
Wolfgang Amadeus Mozart
La Flûte enchantée (version concert)

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • CONCERTUS SAISONNUS
lundi 27 mai 2024
à
19h30

Wiener Symphoniker

Petr Popelka direction
Julia Hagen violoncelle
Antonín Dvořák
Concerto pour violoncelle en si mineur, op. 104
Richard Strauss
Till l’Espiègle, poème symphonique, op. 28
Don Juan, poème symphonique, op. 20

Annulé
Annulé
mardi 28 mai 2024
à
19h30

Arcadi Volodos, piano

Annulé

Arcadi Volodos piano
Les concerts d’Arcadi Volodos sont des moments rares et exceptionnels. En décembre 2021, à Genève, le pianiste avait laissé «une salle en délire, debout pour clamer ses hourras». Le voici donc de retour pour notre plus grand plaisir.
Depuis plus de vingt ans, Arcadi Volodos sidère le public lors de ses concerts. Maître d’une technique extraordinaire et sans faille, qu’il met entièrement au service de l’interprétation, Arcadi crée des univers propres à chaque compositeur, à chaque œuvre. Ses exécutions sont le résultat de longues réflexions sur les œuvres proposées, nourries de retours continuels qui évitent toute routine, déjà-vu, débouchant toujours sur une surprise. Il cherche, selon ses propres mots, «à enflammer le cœur du public, à l’emmener avec la musique sur des possibilités d’ascension insoupçonnées».
Né à Saint-Pétersbourg en 1972, Arcadi Volodos commence ses études par le chant et la direction. Il ne s’est mis sérieusement à l’étude du piano qu’à partir de 1987, au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, puis au Conservatoire de Moscou avec Galina Egiazarova et à Paris et Madrid avec Dmitri Bachkirov. Son fameux concert au Carnegie Hall en 1996 l’établit comme le grand pianiste de sa génération.
L’Association Musika a le plaisir de présenter à nouveau le merveilleux pianiste Arcadi Volodos et les moments inoubliables qu’il nous propose.

  • Le remboursement des billets est prévu dans les points de vente respectifs ou par créditation pour les achats sur le web : Espace Ville de Genève, Grütli, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger), CAGI
  • Association Musika
vendredi 31 mai 2024
à
20h00

Chœur de Pontverre
Clémence Tilquin (soprano)
L’Orchestre de Chambre de Genève, Marie-Isabelle Pernoud (direction)

Chœur de Pontverre avec la participation du Chœur des collèges Sismondi & Voltaire
Clémence Tilquin soprano
Marie-Isabelle Pernoud direction
L’Orchestre de Chambre de Genève

Johannes Brahms
Schicksalslied
Felix Mendelssohn
Psaumes 42 et 55, Kyrie eleison, Ave Maris Stella

Cinq œuvres qui cheminent entre la crainte, le réconfort et la confiance, entre un désespoir profond et l’espérance pour la vie éternelle, la prière, la demande de grâce du fidèle étant son lien avec Dieu. Ces pièces, composées par Brahms et Mendelssohn au 19e siècle, sont inspirées par des textes religieux ou poétiques. Les compositions sont écrites pour chœur, soliste soprano et orchestre (Schicksalslied de Brahms, Kyrie eleison, psaumes 42 et 55 de Mendelssohn), ainsi que pour soprano solo et orchestre (Ave Maris Stella de Mendelssohn).
Sous la direction de Marie-Isabelle Pernoud, ces compositions bouleversantes seront interprétées par Clémence Tilquin, soprano, le Chœur de Pontverre et L’Orchestre de Chambre de Genève.

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • CHOEUR de PONTVERRE
samedi 1 juin 2024
à
20h00

Nils Frahm – Festival Antigel

Quand on sait que Nils Frahm passe en moyenne plus de quatre heures à affiner la configuration de ses réglages sonores avant chaque concert, il est impossible de ne voir en lui qu’un pianiste intégrant des parties électroniques à ses compositions. Véritable alchimiste du son, le musicien berlinois n’a jamais été un adepte du collage. Totalement dévoué à son art, Nils Frahm interprète des fresques sonores exigeantes où tout ordre de hiérarchie entre les styles, registres de musique et types d’instruments se trouve radicalement remis en cause dans un rapport total et immédiat. En immersion dans un temps suspendu, l’audience n’a d’autre choix que de participer intimement à ce bouleversement sensoriel retransmis en direct. Un concert à découvrir dans la mythique salle du Victoria Hall.

  • https://antigel.ch/event/nils-frahm/
  • Festival Antigel
dimanche 2 juin 2024
à
17h00

Swiss Orchestra

Lena-Lisa Wüstendörfer direction
Masato Suzuki clavecin

August Walter
Ouverture de concert en ré majeur, op. 16
Marguerite Roesgen-Champion
Concerto pour clavecin et orchestre n° 1
Johannes Brahms
Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 73

Lorsqu’au printemps 1846 on demande à August Walter s’il ne veut pas poser sa candidature au poste de directeur musical vacant à Bâle, il répond: «À vrai dire, je n’ai guère envie de m’enterrer dans une ville suisse où […] le soir on rentre les vaches au bercail!» Cette déclaration hardie ne préjugea pas de la suite car peu après il accepte le poste en dépit de son aversion de départ. Et il semble qu’il se plut en Suisse bien plus que ses premières impressions ne le laissent penser puisqu’il passa les cinquante dernières années de sa vie principalement à Bâle. Là, il joua un rôle prépondérant dans la vie musicale en plein essor et ne ménagea pas ses efforts pour faire jouer les œuvres de ses confrères suisses Hans Huber et Friedrich Hegar. Dans ses programmes de concert figurent aussi, on ne s’en étonnera pas, nombre de ses propres compositions, qu’il n’avait apparemment pas peur de confronter à celles des grands noms de l’histoire de la musique: souvent, en effet, son patronyme côtoie ceux de Bach, Beethoven ou Mozart. Il faisait aussi régulièrement place à ses contemporains, par exemple Schumann ou Wagner. Son engagement en faveur de la musique classique et romantique suisse, à laquelle il resta fidèle jusqu’à la fin de sa vie, le lie au Swiss Orchestra dont le neuvième programme, «Unerhört! Schweizer Romantik» (Inouï! Romantisme suisse»), commence par l’Ouverture de concert en ré majeur de Walter.

Cette entrée en matière on ne peut plus romantique est suivie du Concerto pour clavecin de la Genevoise Marguerite Roesgen-Champion, une compositrice d’exception. Mis à part le fait qu’elle réussit à s’imposer dans un domaine encore largement dominé par les hommes au 20e siècle, elle fit partie des pionnières dans la redécouverte du baroque finissant et du clavecin comme instrument soliste. Elle publia plus de trois cents œuvres, donna des cours de piano et de clavecin à Genève et à Paris, et poursuivit une carrière de virtuose du clavier dans toute l’Europe. Si, à Genève, elle s’était formée avec notamment Émile Jaques-Dalcroze et Ernest Bloch, son langage musical fut influencé en particulier par les impressionnistes français, en premier lieu Debussy et Ravel. De son talent d’interprète témoignent de nombreux enregistrements – d’œuvres de sa plume et d’autres compositeurs – qu’elle fit pour la Radio romande. En dehors de la musique, elle s’intéressait principalement aux diverses religions et à leurs points communs. Elle fit de nombreux voyages pour visiter les principaux lieux saints du Proche et du Moyen-Orient et publia dans les années 1960 deux livres sur les religions monothéistes, que l’on trouve encore aujourd’hui dans maintes bibliothèques théologiques. La partie soliste de son Concerto pour clavecin est confiée, dans la neuvième tournée du Swiss Orchestra, au talentueux Masato Suzuki, lui aussi un maître du clavecin. Né en 1981 à La Haye, aux Pays-Bas, il fit l’apprentissage de l’orgue, du clavecin, de la direction d’orchestre et de la composition à Tokyo. Il a créé plusieurs ensembles instrumentaux et organisations de concert et il est le chef titulaire du Bach Collegium Japan fondé en 1990 par son père Masaaki Suzuki, organiste et claveciniste.

Le programme s’achève sur la Deuxième Symphonie de Johannes Brahms, d’une légèreté et d’un avenant atypiques dans l’œuvre du compositeur allemand qui l’écrivit en quelques mois seulement, à la fin de l’été 1877, sur les rives du Wörthersee, en Carinthie, et à Lichtenthal, près de Baden-Baden. Après la genèse extrêmement fastidieuse de sa Première Symphonie, qui s’étala sur quatorze années, la composition de sa deuxième contribution au genre a dû lui sembler comme une cure de bienfaisance. La musique s’en ressent, elle regorge en effet de joie de vivre, de chaleur, d’amour de la nature – une profusion qui n’a vraiment rien d’habituel chez Brahms, lequel ne cessa pourtant de qualifier son œuvre de nostalgique et pesante. Le 22 novembre 1877, il écrivait par exemple à son éditeur Simrock: «Ma nouvelle symphonie est si mélancolique que ça en est insupportable. Je n’ai encore jamais écrit quelque chose d’aussi triste, d’aussi mou: il faut que la partition paraisse avec une bordure de deuil.» Plaisantait-il ou voulait-il s’excuser de ce qu’il avait produit? Difficile à dire. Vu l’énorme pression qui avait pesé sur ses épaules avec la Première Symphonie, on ne peut lui en vouloir de ménager ainsi ses arrières. Quoi qu’il en soit, le public et la presse accueillirent l’œuvre presque unanimement de manière positive. On en a un exemple avec le compte rendu de l’influent critique et philosophe de la musique Eduard Hanslick: «La Première Symphonie de Brahms donnée en concert il y a un an était une œuvre pour de sérieux connaisseurs capables de suivre de manière ininterrompue les ramifications de ses veines et en mesure de les écouter à la loupe, pour ainsi dire. La Deuxième Symphonie brille comme le soleil, dispensant sa chaleur aux connaisseurs comme aux néophytes, elle appartient à tous ceux avides de bonne musique.»

mercredi 5 juin 2024
à
19h30

Nikolay Khozyainov. Titan du piano

Nikolay Khozyainov piano
Alexandre Scriabine
Sonate pour piano n° 3, op. 23
Nikolay Khozyainov
Fantaisie (2024) Première mondiale
Franz Liszt
Rhapsodie espagnole
Modeste Moussorgski
Tableaux d’une exposition

Nikolay Khozyainov
Pianiste, compositeur, chef d’orchestre

«Le monde de la musique prend note de la virtuosité étonnante et de la technique prodigieuse de Nikolay Khozyainov.» The New York Times
Nikolay Khozyainov est l’un des musiciens les plus extraordinaires du monde. Sa musicalité a séduit les publics du monde entier.
À l’âge de 6 ans déjà, le maestro a débuté avec l’Orchestre philharmonique de Moscou. À 7 ans, il fait ses débuts à Munich et à Francfort, à 9 ans au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, à 16 ans aux États-Unis et à 17 ans aux Nations Unies.
Depuis lors, il donne des concerts à guichets fermés sur tous les continents, sur les plus grandes scènes du monde, telles que le Carnegie Hall et le Lincoln Center à New York, le Kennedy Center à Washington, le Wigmore Hall à Londres, le Louvre, le Théâtre des Champs-Élysées et la Salle Gaveau à Paris, le Tchaikovsky Hall à Moscou, le Suntory Hall de Tokyo, l’Opéra de Sydney, la Tonhalle de Zurich, le Palazzo Quirinale de Rome, l’Auditorio Nacional de Madrid, le Victoria Hall à Genève, les Nations Unies et beaucoup d’autres.
Le maestro Khozyainov donne régulièrement des concerts avec l’Orchestre London Philharmonia, l’Orchestre symphonique de Tokyo, l’Orchestre symphonique de Sydney, l’Orchestre philharmonique de Varsovie, l’Orchestre symphonique national tchèque, l’Orchestre symphonique de la Fédération de Russie, l’Orchestre philharmonique russe, l’Orchestre symphonique Yomiuri du Japon, l’Orchestre symphonique de la radio-télévision irlandaise, entre autres.
Le maestro Nikolay Khozyainov a été honoré par de nombreux chefs d’État. Il a été nommé Chevalier Commandeur par le roi d’Espagne en 2022, et décoré par l’empereur Akihito et l’impératrice Michiko du Japon à son concert au Suntory Hall à Tokyo.
En 2022, les Nations Unies ont demandé à Nikolay Khozyainov de composer une pièce pour son grand Concert pour la Paix. Le maestro a donné la première mondiale de Pétales de la Paix lors de son concert à la Salle des droits de l’homme des Nations Unies en novembre 2022.
Le maestro Nikolay Khozyainov a été décoré de la Médaille d’or de la Paix des Nations Unies.
Sa musique est publiée par Muse Press à Tokyo, Japon.
«La dernière pièce a laissé le public en redemander.» – Andrew Larkin, Dublin Review

Distinctions
- Médaille d’or de la Paix des Nations Unies, 2022
- Nommé Chevalier Commandeur par la famille royale d'Espagne, 2022
- Honoré par l’empereur Akihito et l’impératrice Michiko du Japon à Tokyo, 2018
- Médaille d’or du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, 2015
- Premier prix du Concours international de piano de Dublin, 2012
- Nommé vice-président du Cercle des Amitiés Internationales, Genève. Fondé en 1920

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Les Amis de Nikolay Khozyainov
vendredi 7 juin 2024
à
19h30

Puccini Opéra Gala

Orchestra Sinfonica G. Rossini
Plácido Domingo direction
Varduhi Khachatryan soprano
Ramón Vargas ténor

Giacomo Puccini
«Intermezzo», Manon Lescaut
«In quelle trine morbide», Manon Lescaut
«Donna non vidi mai», Manon Lescaut
«Tu, che di gel sei cinta», Turandot
«Che gelida manina», La Bohème
«O mio babbino caro», Gianni Schicchi
«O soave fanciulla», La Bohème

Entracte

«Intermezzo», Suor Angelica
«Vissi d’arte», Tosca
«E lucevan le stelle», Tosca
«Ah! quegli occhi…», Tosca
«Quando m’en vo», La Bohème
«Nessun dorma», Turandot

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • association avetis
samedi 8 juin 2024
à
18h30

SMOMS Orchestre des Médecins Suisses

Anthony Fournier direction
Christoph Croisé violoncelle

Joseph Haydn
Concerto pour violoncelle n° 1
Alberto Ginastera
Pampeana n° 2 pour violoncelle et orchestre (arr. Anthony Fournier)
Felix Mendelssohn
Symphonie n° 3, dite «Écossaise»

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Orchestre des Médecins Suisses - SMOMS
dimanche 9 juin 2024
à
17h00

Ensemble Vocal Orphée Scènes de Faust de Schumann

Orchestre Symphonique Orphée
Ensemble Vocal Orphée
Matthieu Schweyer direction
Sacha Michon Faust
Seong-Ho Han Méphistophélès
Mi-Young Kim Gretchen
José Pazos ténor
Clémence Tilquin et Mayako Ito sopranos
Valérie Pellegrini alto

Robert Schumann
Szenen aus Goethes Faust

Prix des places: 15.– à 70.–
Location Espace Ville de Genève, Grütli, Cité Seniors, Genève Tourisme
Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
Billetterie en ligne htpps://billetterie-culture.geneve.ch
www.ensemblevocalorphee.com

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger)
  • Ensemble Vocal Orphée
mercredi 12 juin 2024
à
20h00

Gli Angeli Genève

Leonardo García Alarcón direction
Sophie Junker soprano
Marianne Beate Kielland alto
Matthew Newlin ténor
Stephan MacLeod basse

Felix Mendelssohn
Paulus

Paulus est le premier des deux grands oratorios de Mendelssohn. Créé dix ans avant Elias, sa genèse fut longue et complexe. À des librettistes pour qui l’oratorio ne peut alors suivre que la forme anglaise, Mendelssohn oppose une inaltérable volonté de rapprocher son œuvre des Passions de Bach, en y introduisant par exemple de nombreux chorals. Il aura gain de cause mais rien ne fut simple et plus de cinq ans séparent la commande de l’œuvre de sa création. Quoi de plus logique pour Mendelssohn, petit-fils d’un rabbin philosophe et avant-gardiste, fils d’un banquier juif prospère qui convertit sa famille au luthéranisme, que de se pencher sur la destinée de saint Paul, l’apôtre né juif qui persécuta d’abord les disciples de Jésus avant une rencontre mystique avec le Christ ressuscité qui changea sa vie et la jeune histoire du christianisme?
Après le regretté Michel Corboz en 2021, après Kristian Bezuidenhout en 2022, après Philippe Herreweghe en 2023, c’est à Leonardo García Alarcón que nous tendons les rênes de ce concert phare de notre festival. Ami de longue date, immense musicien qu’on ne présente plus, il saura illuminer de son extraordinaire musicalité et de son immense plaisir à faire de la musique cette soirée emblématique de notre saison 23-24.

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger) ; Migros Change Rive, Migros Change MParc La Praille, Stand Info Balexert
  • Gli Angeli Genève
vendredi 14 juin 2024
à
20h00

Gli Angeli Genève

Stephan MacLeod basse et direction
Marie Lys soprano
Marianne Beate Kielland alto
Matthew Newlin ténor

Wolfgang Amadeus Mozart
Requiem
Michael Haydn
Missa sub titulo sancti Francisci Seraphici

Le Requiem de Mozart est l’œuvre inachevée la plus célèbre de l’histoire. La puissance du mince croquis de ce Requiem, _e_squissé en même temps que le Concerto pour clarinette, et le talent de Miloš Forman ont fixé à jamais l’image d’un Mozart mort bien trop jeune et trop misérable. Dans le tragique de cette disparition précoce, dans le scandale que représente la mort du plus doué, du plus flamboyant, du plus inspiré peut-être de tous les compositeurs, réside la magie de cette universelle prière et de l’espoir qu’elle véhicule. Un des modèles pour cette œuvre fut probablement le Requiem en do mineur de Michael Haydn, frère de Joseph. Mozart n’avait que 15 ans quand il fut créé à Salzbourg mais il jouait dans l’orchestre ce jour-là. Le cadet des Haydn n’a peut-être pas laissé dans l’histoire une empreinte aussi forte que celle de son frère Joseph, mais quand Mozart grandissait à Salzbourg il admirait autant l’un que l’autre. Et la messe que nous vous invitons à découvrir à l’occasion de ce concert va vous démontrer pourquoi.
Nous retrouvons la soprano vaudoise Marie Lys à l’occasion de ce dernier concert de notre saison et cela nous fait bien plaisir. Gli Angeli Genève est aussi un ensemble ancré dans son terroir, rassemblant sur scène les forces vives de sa région, en plus des autres étoiles de la musique ancienne que nous invitons régulièrement à Genève.

  • Espace Ville de Genève, Grütli, Genève Tourisme, Cité Seniors, Centrale Billetterie T 0800 418 418 (Suisse), T +41 22 418 36 18 (Etranger) ; Migros Change Rive, Migros Change MParc La Praille, Stand Info Balexert
  • Gli Angeli Genève
samedi 15 juin 2024
à
20h00

Musique Municipale de la Ville de Genève

Ferran Gili-Millera direction

Oliver Waespi
Caledonia
Tom Davoren
Six Miles from Greenwich
Piotr Ilitch Tchaïkovski (arr. Hardy Schneiders)
Capriccio italiano
Astor Piazzolla (arr. Andrew Pearce)
Libertango
Robert W. Smith
The Great Locomotive Chase
Christoph Walter
Tre Stelle
Michael Brown (divers arr.)
Coldplay Classics
Jacob de Haan
Pasadena
Paul Murtha (divers arr.)
The Greatest Showman
Hans Zimmer
Madagascar

mardi 9 juillet 2024
à
19h30

Seiji Ozawa International Academy Switzerland

Concert de clôture de l’Académie

Kazuki Yamada direction
Sadao Harada, Nobuko Imai, Pamela Frank et l’ensemble des musiciens de l’Académie

lundi 28 octobre 2024
à
20h00

Pat Metheney

Jazz Classics: Dream Box Tour 2024
Avec la sortie de son premier et magnifique album "Bright Size Life" (1975), Pat Metheny a réinventé le "son de guitare jazz" traditionnel et n'a cessé de le redéfinir tout au long de sa carrière. Son palmarès compte désormais une vingtaine de Grammy Awards, ce qui fait de lui le musicien le plus célèbre de l'histoire du jazz. Gagner en popularité en tant que musicien est une chose, mais Metheny réussit l'exploit presque impossible de toujours obtenir la plus grande reconnaissance de la part des critiques et des artistes. Il a maintenant opté pour l'intimité absolue et a posé un nouveau jalon avec son nouvel album solo "Dream Box". Nous nous réjouissons énormément que Pat Metheny soit bientôt de nouveau invité chez nous. Solo - et à ne pas manquer sous aucun prétexte!

vendredi 27 décembre 2024
à
19h30

Le Grand Gala de Giuseppe Verdi

Tous les personnages dépeints dans ses opéras suivent ce principe, aujourd’hui comme avant. Bien que nous ayons célébré le 200e anniversaire de la naissance de ce grand compositeur en 2013, nous gardons encore en mémoire les émotions ressenties par l’interprétation de ses œuvres magistrales. Elles sont si vivantes que nous avons l’impression d’être transportés à l’époque de leur composition.

Patriote, Verdi s’est engagé pour son pays. En 1842 déjà, le chœur «Va pensiero» extrait de l’opéra Nabucco devient l’hymne officieux de l’Italie. Giuseppe Verdi devient sénateur en 1874.

Dans sa musique, Giuseppe Verdi traduit avec génie et maestria le grand amour et la tragédie à travers des héroïnes comme Violetta Valery dans La Traviata, Aida ou Rigoletto. Ses œuvres sont passionnées et d’un grand lyrisme, elles sont aussi empreintes de joie et d’humour. Toutes ces caractéristiques sont réunies dans cette formidable série de concerts.

Au programme: des extraits mondialement célèbres de ses opéras La Traviata, Rigoletto, Aida, Il Trovatore, Nabucco ou Vespri siciliani.

Des airs, duos et ensembles connus dans le monde entier, des chœurs envoûtants comme le célèbre «Va pensiero» extrait de Nabucco, ainsi que la «Marche triomphale» extraite d’Aida, combinés à une merveilleuse scénographie, des costumes superbes et une chorégraphie originale, transforment le tout en un spectacle inoubliable.

Le Gala Giuseppe Verdi est une production européenne: l’orchestre et le chœur de l’Opéra Polska, fondé en 1989 par le maestro Marek Tracz en collaboration avec la télévision de Wroclaw, se composent des meilleurs musiciens et chanteurs des grands opéras de Pologne et d’autres pays.

Qu’est-ce que serait le monde de la musique sans les opéras La Traviata ou Aida de Giuseppe Verdi? Aucun autre compositeur italien n’a laissé un tel héritage!

  • Ticketcorner, T 0900 800 800 (CHF 1.19/min, réseau fixe), La Poste, Manor, CFF, à Genève: Globus, Centre Balexert, La Praille
  • Act Entertainment AG